News

Nouvelle publication de J.P. Lafrance

Les nouvelles technologies d'information et de communication ont changé l'homme dans son quotidien et dans ses comportements. Naître dans cette civilisation, c'est être toujours à un "clic" de l'énorme richesse contenue dans Internet, c'est pouvoir joindre n'importe qui grâce à son smartphone, c’est savoir en tous lieux et en tout temps où l'on se trouve, c'est se croire éternel et ignorer le risque de la mort parce que l'on peut toujours remettre à zéro les compteurs, comme dans les jeux vidéo.

Il est un lieu commun de dire que les jeunes sont nés dans et par les médias, à ce point que l’on peut dire qu’ils voient la réalité à travers la télévision, Internet ou l’écran de leur mobile qui ne les quitte plus; leur réalité est une téléréalité ou une cyberréalité ! Comme ils ont été photographiés ou vidéoscopés à tous moments de leur existence, comment voulez-vous qu’ils fassent la différence entre la vie publique et la vie privée, pourquoi voulez-vous qu’ils hésitent à étaler leur intimité sur Facebook ? L’auteur analyse finement l’hypermédiatisation de la vie courante, à travers la télévision, les revues populaires, les réseaux sociaux, les jeux vidéo et les conséquences que cela peut avoir sur la définition de l’identité des individus.


Ce livre est une réflexion profonde et critique sur la modernité, avec un accent mis sur cette jeunesse qui vit et pense différemment de ses parents, ce qui est normal, comme nous avons été nous-mêmes différents de nos parents… L’auteur termine en montrant que la génération C (pour communiquer, computer), ces enfants du millénaire ou cette e-génération, aura un nouveau rapport à l’environnement, à la vie publique et privée, à l’argent, à l’image et au texte, à l’espace et au temps, au corps. Aura-t-elle une nouvelle approche à la communication et une façon de vivre autrement leur sociabilité, enfin un nouveau rapport à l’Autre ?